Retour en haut
Loading...

Arènes de Nîmes

Monuments Historiques Gard
cirque navacelles
Sud de la France > Occitanie > Gard > Monuments Historiques Gard > Arènes de Nîmes

Les arènes de Nîmes sont le visage de la ville de Nîmes dans le Gard (Occitanie). Cet amphithéâtre antique a été construit à la fin du Ier siècle après J-C.

Histoire des Arènes

Au Ier siècle après J.-C, la ville de Nîmes est une cité prospère de l’Empire romain. Dès 90 après J.-C la ville envisage de construire une arène. Les arènes sont construites entre 90 et 120 après J.-C dans le but d’accueillir des divertissements pour ses habitants, notamment des combats de gladiateurs. Les carrières de Barutel et de Roquemaillère, situées à proximité de Nîmes, ont fourni les pierres qui ont servi à sa construction. L’amphithéâtre présente des similitudes architecturales avec les arènes d’Arles et le Colisée de Rome qui auraient servi de modèle.

En 404, lors de l’interdiction des combats de gladiateurs, l’amphithéâtre fut transformé en forteresse par les Wisigoths.

Lors des Grandes Invasions le bâtiment a servi de refuge pour la population et a été utilisé comme village fortifié, ainsi de multiples constructions parasites ont vu le jour : des maisons, des caves, deux églises (Saint-Pierre et Saint-Martin). Au début du XVIIIe siècle, plus de 700 personnes y vivaient encore.

À la fin du XVIIIe siècle, le décret en Conseil du roi 1786 ordonna la restauration des arènes et la destruction des habitations à l’intérieur du bâtiment. Les travaux sont arrêtés provisoirement pendant la Révolution française puis reprennent en février 1809. La restauration importante de l’amphithéâtre est menée à la fin du 19e siècle.

En 1840, les arènes de Nîmes sont classées au titre des Monuments historiques. Contrairement aux arènes d’Arles, elles ne sont pas encore inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. La visite des arènes de Nîmes permet d’appréhender la complexité avec laquelle le monument a été érigé.

De 1961 à 1969, des fouilles archéologiques ont été réalisées et dirigées par l’historien Paul-Marie Duval.

Structure

Le monument a une forme ovale de 133 mètres de long sur 101 mètres de large et 21 mètres de haut sur deux étages. L’arène a une surface de 68 sur 38 mètres. À l’époque romaine, la cavea pouvait accueillir jusqu’à 24 000 personnes contre 13 000 actuellement. L’amphithéâtre était construit de manière à ce que chaque spectateur ait une vue d’ensemble sur l’arène. On dénombrait 5 galeries, 162 escaliers principaux et 34 rangs de gradins. Ces derniers étaient répartis en 4 zones maenianum séparées par un couloir de circulation, et desservis par une galerie dans le but d’éviter une obstruction du passage lors de l’arrivée des spectateurs et le mélange des classes sociales. Des galeries souterraines sous la piste formaient les coulisses.

Au sommet de la façade, des pierres permettaient l’installation d’un vélum, une toile déployée au-dessus des gradins, afin de protéger les spectateurs du soleil ou de la pluie.

Chaque maenianum était réservé à une classe sociale, ainsi les plus aisés étaient au premier rang et les plus pauvres au dernier rang.

Les gladiateurs accédaient à la piste par des escaliers depuis les galeries souterraines.

Ce monument historique est le mieux conservé des amphithéâtres romains, il est le seul à avoir conservé son attique. À titre d’exemple, le Colisée a perdu un tiers de son pourtour.

L’amphithéâtre de Nîmes est orné d’une louve romaine qui allaitait Romulus et Rémus, de deux gladiateurs (sur un des garde-corps) et de deux taureaux.

Visite des arènes de Nîmes

Accessibilité

L’amphithéâtre se situe à proximité du centre et à deux pas du musée de la Romanité. Le parking des Arènes permet d’accéder facilement au monument. Les arènes sont accessibles partiellement aux personnes à mobilité réduite.

Visites guidées

Du 1er juillet au 31 août, du lundi au vendredi, des visites guidées sont proposées. Les personnes désirant effectuer la visite seule et en apprendre plus sur cet édifice monumental peuvent choisir l’option audioguide.

Spectacles antiques

Il existe trois types de spectacles dans les arènes de Nîmes durant l’Antiquité.

Les chasses

Cette distraction populaire consistait à lâcher des animaux dangereux (fauves…) que les hommes devaient combattre.

Les jeux d’athlètes

Des lutteurs combattaient nus et leurs corps étaient ensevelis d’huile.

Les combats de gladiateurs

C’était le spectacle favori des Romains. Ces combats se finissaient généralement par la mort d’un des adversaires.

Les spectacles actuels

Aujourd’hui, l’amphithéâtre de Nîmes reçoit de nombreux événements au sein de cet édifice majestueux. Des manifestations taurines (corridas), des concerts, des reconstitutions historiques du monde romain, de grands jeux romains et des manifestations sportives se déroulent dans les arènes de Nîmes. L’été, un grand nombre de spectacles culturels attirent de nombreux spectateurs nîmois ou touristes. Ce riche patrimoine est géré par un prestataire spécialisé confié par la ville de Nîmes.

0,0 rating
( 0 avis )

Type de Monuments

Autre

Inscrit au Patrimoine Mondial par l'UNESCO

Non

Horaires

  • lundi
    09:00 - 20:00
  • mardi
    09:00 - 20:00
  • mercredi
    09:00 - 20:00
  • jeudi
    09:00 - 20:00
  • vendredi
    09:00 - 20:00
  • samedi
    09:00 - 20:00
  • dimanche
    09:00 - 20:00

Horaires valables en juillet et août.

Janvier, février, novembre et décembre : 9h30-17h.

Mars et octobre : 9h-18h.

Avril, mai et septembre : 9h-18h30.

Juin : 9h-19h

Galerie (2)

Informations Complémentaires

Facile d'accès aux personnes à mobilité réduite

Oui

Parking à proximité

Oui

Entrée

Payante

Chien Admis

non

Avis Arènes de Nîmes

Soyez le premier à laisser un avis

Laisser un Avis

À Proximité

Villes et Villages

  • Nîmes Nîmes ( 0.2 km )
  • Bouillargues Bouillargues ( 7.2 km )
  • Garons Garons ( 8.9 km )

Réservez Vos Vacances

Booking.com